Requins de récif à pointe noire en Polynésie française, Bora Bora

Exploration de la faune en Polynésie Française !

Avec la Polynésie française offrant une abondance de faune allant des incroyables animaux marins et terrestres aux oiseaux, il est temps de découvrir les merveilles de cette région charmante. De l’observation des requins aux voyages en bateau pour observer la faune marine, cet article explorera tout ce que la Polynésie française a à offrir en matière d’aventure et nature exceptionnelle.

Quelle est la faune de la Polynésie française ?

La Polynésie française est une destination touristique très appréciée et réputée pour ses superbes plages de sable fin, ses eaux claires, ses lacs limpides et sa faune unique. Comprenant plus de 118 îles, l’archipel est une terre riche en diversité botanique et animale. La faune polynésienne est variée et comprend des espèces endémiques ainsi que des espèces exotiques. Dans l’océan Pacifique tropical, on trouve des poissons tropicaux, des tortues marines, des raies manta, des requins et beaucoup d’autres créatures marines. Des dauphins vivent également à proximité des îles polynésiennes, offrant aux vacanciers l’opportunité de partager leur habitat unique. En outre, les oiseaux invitent les voyageurs à s’émerveiller de leurs couleurs, de leur chant et de leur vol. Quelques-unes des espèces d’oiseaux incluent les mouettes à queue noire, les hirondelles des îles et bien d’autres encore.

Les îles polynésiennes abritent également une variété de fleurs innombrables, des roses rouge profond aux variétés endémiques uniques. Les lianes vert foncé cachant les forêts luxuriantes sont couvertes de contours colorés qui font apparaître une scène spectaculaire. Ces créations naturelles exotiques, fantastiques et très sujettes à la photographie sont un ravissement pour les yeux.

Quelles sont les principales activités liées à l’observation des animaux sauvages en Polynésie française ?

La Polynésie française offre plusieurs activités liées à la faune. Les voyageurs peuvent faire des plongées sous-marines autour de l’atoll de Mo’orea ou dans le lagon pour observer des requins et autres poissons exotiques. Une fois arrivée, on peut également voir des raies manta, des tortues marines et des dauphins qui sont tous abondamment présents dans ces eaux chaudes.

Les îles de la Polynésie sont également parfaites pour l’observation des oiseaux en raison de la grande biodiversité et d’habitats naturels variés qui y sont présents. La haute colline de Tahiti offre une vue imprenable sur la flore endémique et les nombreuses espèces qui y pullulent tandis que le volcan actif de Moorea alimente l’écosystème de la faune marine. Les marais de Huahine et les réserves environnementales sont également des sites populaires pour ceux qui recherchent des oiseaux exotiques.

Enfin, les vacanciers peuvent aussi faire une excursion nen bord de mer avec des guides professionnels pour observer des baleines, des dauphins et d’autres animaux marins. La Polynésie française est également renommée pour ses fabuleuses plages de sable blanc qui sont le lieu de reproduction de plusieurs tortues marines. Les amateurs de plage peuvent donc bénéficier d’une telle animation unique.

Quelles pratiques peut-on adopter afin de protéger la faune locale ?

Il est essentiel que les visiteurs des îles polynésiennes respectent et protègent leur faune unique. Beaucoup de ces espèces sont menacées d’extinction et nécessitent une protection importante. Les voyageurs peuvent aider à ce respect et à cette protection en n’alimentant pas les animaux sauvages et en respectant leurs habitats naturels. Il est également important de ne pas laisser de déchets sur les plages et autour des sites de plongée.

Les visiteurs qui souhaitent prendre des vacances en famille en Polynésie française devraient envisager de loger dans une pension familiale ou un établissement qui prend en compte les pratiques écologiques. Ces organisations encouragent le tourisme éco-responsable et apportent des fonds à la conservation des habitats naturels et des espèces endémiques, ce qui aide à maintenir toute la faune polynésienne en bonne santé.

Quels organismes œuvrent actuellement à la protection de la faune polynésienne ?

Plusieurs organisations s’efforcent à protéger la biodiversité de la Polynésie française. L’Organisation pour la conservation de l’Environnement marin et des Pêches (OCEMP) est une association qui milite en faveur de l’utilisation durable des ressources marines polynésiennes. Fondé en 1994, cet organisme est composé d’un conseil d’administration bénévole regroupant plusieurs professionnels et institutions travaillant à la protection et à la préservation des récifs coralliens, des poissons et des créatures marines. En outre, un programme international appelé Whalewatch Tahiti est mis en place à Fakarava afin de protéger les baleines à bosse de l’océan Pacifique.

NatureFiji-MareqetiViti est une autre organisation à but non lucratif qui travaille depuis plus de 10 ans à la conservation des récifs coralliens, des forêts tropicales et des espèces d’oiseaux polynésiennes. Gérant un certain nombre d’aires protégées dont la plus grande étant l’Atoll de Fakarava, l’organisation œuvre pour la protection et de restauration de la faune locale. Enfin, le Centre de conservation de la faune autochtone (CCFA) est une organisation à but non-lucratif qui abrite plusieurs environnements naturels protégés et réserves ornithologiques dans le monde.

Conclusion : pourquoi explorer la faune unique de La Polynésie Française est une expérience inoubliable

Explorer la faune unique de la Polynésie française est une expérience unique qui restera gravée à jamais. La combinaison d’espèces exotiques, de fleurs et d’oiseaux endémiques offre une opportunité incomparable pour les amoureux de la nature. De plus, avec leur variété d’activités liées à leur faune, dont la plongée et l’observation des oiseaux, les visiteurs peuvent s’immerger dans le monde incroyable de la Polynésie française.

Enfin, Il est important de reconnaître la nécessité de protéger la faune unique de l’archipel polynésien. Les voyageurs doivent adopter des pratiques éco-responsables et soutenir les organismes œuvrant à la conservation des habitats naturels pour garantir que les futures générations continueront à profiter des trésors polynésiens.

Retour en haut